GE - Une photo par jour

Max Jacot



un mois d'images

Pour parcourir les images de l'auteur: la présence de l'auteur au long des années du site est visible et cliquable sur la droite.

Mai 2008

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot711_g2.jpg

31.05.2008 - Toff japanese girl, could break your heart? but breaks your ears

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot710_g2.jpg

30.05.2008 - Ballet érotique contemporain en gris et noir

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot709_g2.jpg

29.05.2008 - Retour flou sur un portrait de famille

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot708_g2.jpg

28.05.2008 - Un zeste de cul! Beaucoup de ballon rond! Et un tsunami de publicité!

Voici ce qui nous attend pour le mois à venir, le joli mois de l'eurofoot.

A Zurich, l'UEFA fait dresser des murs de brique devant les bistrots qui se refusent à ne vendre qu'une seule marque de bière, sponsor de l'euro.

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot707_g2.jpg

27.05.2008 - Banc sans amoureux

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot706_g2.jpg

26.05.2008 - Sensuelle comme un homme fané? forte comme une femme blessée?

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot705_g2.jpg

25.05.2008 - Lovers

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot704_g2.jpg

24.05.2008 - Guitare

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot703_g2.jpg

23.05.2008 - Petit déjeuner protestant en noir et blanc

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot702_g2.jpg

22.05.2008 - Réveille-moi ! Réveille-toi, sourire énigmatique ! Quelque chose à vendre ?

Les sourires sont les mystères de la vie, aussi habiles à dissimuler qu'à révéler.

Et sublime folie du regard: tu sais et tu vois le mensonge et pourtant, un instant, tu bandes?

Aies confiance dans celui qui ne sourit pas.

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot701_g2.jpg

21.05.2008 - Autoportrait aux fleurs rouges

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot700_g2.jpg

20.05.2008 - Fruit bizarre enfant d'une plante austère

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot699_g2.jpg

19.05.2008 - Mystérieuse signification érotique et spirituelle de la symétrie

Les formes visuelles ne fonctionnent-elles pas comme des drogues ?

Certains prennent de la cocaïne pour avoir l'air plus brillants dans la vie, d'autres se shootent à l'héroïne pour ressentir la réalité moins durement. On peut préférer l'acide pour se projeter dans des fantaisies fantastiques, ou le crack pour arriver à être méchant, ou encore?

Et la symétrie, que déclenche-t-elle en toi ?
Sentiment d'équilibre ? Sérénité à la contemplation d'un monde bien fait ? Refus du chaos ?
Volonté de maîtrise ? Idée de la perfection ? Beauté ?

Dans le fond nous choisissons subconsciemment certaines drogues afin de déclencher les effets que nous avons expérimentés et que nous savons nous aider à vivre, à accepter la réalité.

Chers amis photographes, vous shootez-vous à la symétrie ?
La symétrie est-elle une drogue à la mode ?

J'adorerais entendre vos réponses à ces troublantes questions?

(photographie prise il y a une vingtaine d'années au Cloître de Hauterive, plan selon le conseil attentionné du père supérieur qui trouvait que c'était "la plus belle vue" sur le cloître)

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot698_g2.jpg

18.05.2008 - ?la feuille mourante

Un sourire complice me monte aux yeux à chaque fois que je redécouvre la puissance érotique avec laquelle la nature sait intégrer la blessure, la maladie, la mort, dans une création toujours renouvelée de sens, de rire et de beauté.

"Sois simplement là, accepte ta laideur et ta faiblesse", me disait mon chat un soir d'été peu avant de mourir, " et jouis de ta décomposition, comme la feuille mourante, somptueuse en son marais, offrant ses fibres attendries par l'âge aux mille microscopiques bouches de la nature, avec leurs petites dents caressantes?"

Cultivé, mon chat, non ?

Il avait bien raison, et je comprends chaque jour mieux que cet érotisme à la vie à la mort est le plus bandant des projets et le plus riche des destins

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot697_g2.jpg

17.05.2008 - Je pourrais être?

un paysan travaillant son champ, sous la pluie qui ruine sa récolte

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot696_g2.jpg

16.05.2008 - shiny-shiny Cars whirring softly under rainfall of Heaven's Wrath

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot695_g2.jpg

15.05.2008 - Visite nocturne à mes fleurs, sombrement tendues vers le ciel

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot694_g2.jpg

14.05.2008 - Unknown beauty at the station

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot693_g2.jpg

13.05.2008 - L'ange de la mort avec sa veste toute neuve

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot692_g2.jpg

12.05.2008 - Après-midi de soleil dans les vignes

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot691_g2.jpg

11.05.2008 - Night fall in the forest

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot690_g2.jpg

10.05.2008 - Absence

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot689_g2.jpg

09.05.2008 - Zig-zag sauvage dans un ciel trop bleu

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot688_g2.jpg

08.05.2008 - Sac en papier bleu turquoise, légèrement chiffoné, contenu difficilement prévisible?

[rapport de la caméra 4672, 8 mai, 13h32:27, backup en 2 exemplaires, copie à l'administration fédérale]

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot687_g2.jpg

07.05.2008 - Fais gaffe, petite fougère, à l'ivresse de voir le jour, de dérouler tes fragiles volutes dans l'air tiède que tu découvres? Garde un oeil ouvert !

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot686_g2.jpg

06.05.2008 - Une pomme au soleil

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot685_g2.jpg

05.05.2008 - Dégingandé? et beau dans sa démarche, ce couple de nuls pas distingués du tout !

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot684_g2.jpg

04.05.2008 - ?politiciens en mal d'élection, sportifs en mal de sponsoring..

? ou prolétaires en mal de caviar, chacun fait sa putain pour la Migros, et se retrouve au fond d'un recoin bétonné verdâtre, affublé d'un numéro de produit, comme n'importe quelle culotte ou carotte se vendant au plus offrant?

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot683_g2.jpg

03.05.2008 - Ah! OOOH! OUILLE?

Mon sublime et bandant menu "Renforcement-Accentuation" ! Photoshop, la prostitution mise au service du grand public? L'éjaculation précoce?
Et toujours à proximité un publicitaire pour faire vroum-vroum avec le champignon technologique, toujours la solution la plus glauque, se vautrer dans la facilité, voler et dégrader l'invention et la pensée de de ceux qui ont encore les yeux réceptifs et fragiles?

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot682_g2.jpg

02.05.2008 - Décidément, je donne ma préférence à la pomme de terre plutôt qu'au chou-fleur?

Inénarrable, le goût de la pemme-de-terre, blanche ou un peu jaune, avec ou sans la peau, ce goût qui se cache sous une forme informe !

https://objets.netopera.ch/upj_maxjacot/upj_maxjacot681_g2.jpg

01.05.2008 - Grande vogue érotique du chou-fleur plastifié

Les formes toujours renouvelées, originales ou obéissant à des modes, de l'érotisme public me fascinent. Le sommet du sexy sympathique pour un journal de télévision semble donc être l'archétype mythique du "chou-fleur sous plastic".
Pas étonnant quand la Migros se donne pour mission de guider l'érotisme suisse?

Et pourtant il ne te manque pas grand chose, pauvre petite fille médiatique, pour accéder à un érotisme réel: une belle cicatrice sur ta joue, une petite dent de travers, une peau plus vraie, un oeil légèrement décalé? Alors tu existerais, tu serais réelle. Là tu n'es qu'une image vide de sens, sans odeur et sans goût.

Pas comme cette petite bassiste boîteuse qui jouait il y a quelques jours à Artamis: forte, profonde, musicienne, dure parfois, donc érotique.

Vous me direz, amis, collègues et visiteurs de uneparjour, mais pourquoi donc nous emmerdes-tu avec tes crachats dans notre soupe médiatique quotidienne, pourquoi ne nous laisses-tu pas consommer en paix ? Eh bien? je crois que si, pour un million de message quotidien mythifiant l'érotisme du chou-fleur, quelque minuscule petite voix se fait soudain entendre, cela a peut-être un sens de la laisser vivre.

Et je rendrais également un hommage, avec une douleur certaine au fond de ma poitrine, au millions de petites filles, jolies, vraies, naturelles, qui ont eu honte d'elles-mêmes sous le matraquage quasi militaire de la saloperie hollywoodienne.

Mais ne vous gênez pas pour me dire votre fatigue ! Allez un email à cet emmerdeur !




>> Envoyer un commentaire à la rédaction PhotOpera