GE - Une photo par jour

Francis Traunig



un mois d'images

Pour parcourir les images de l'auteur: la présence de l'auteur au long des années du site est visible et cliquable sur la droite.

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021

Décembre 2011

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2042_g2.jpg

31.12.2011 - Cornavin - 17 heures 33

Tcho deux mille onze !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2041_g2.jpg

30.12.2011 - Genève - 13 heures 59

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2040_g2.jpg

29.12.2011 - Genève - 20 heures 59

Jean-Luc au grand galop dans le cosmos de ses rêves...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2039_g2.jpg

28.12.2011 - Genève - 14 heures 23

Mais que veulent nous dire ceux qui font percher hors d'atteinte ces tristes paquets cadeaux vides ?

Que Noël est joie et partage ?

Que l'équipe des cases postales, à votre service toute l'année, attend un geste de ses usagers ?

Que les rituels rapprochent ? Qu'ils nous sont communs ?

Que les Rois mages sont les inventeurs de la poste, Fedex et autres DHL ?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2038_g2.jpg

27.12.2011 - Genève - 20 heures 36

Seul.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2037_g2.jpg

26.12.2011 - Genève - 15 heures 51

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2036_g2.jpg

25.12.2011 - Prévondavaux - 13 heures 41

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2035_g2.jpg

24.12.2011 - Genève - 07 heures 54

INSTAMATIQUE :

Noël c'est chic ! Proclame un commerçant sur sa vitrine.

Célébrer celui qui va être sacrifié. Ou comment échapper au retour de l'épilogue sanglante à Pâques ?

Un couple se parle avec des mots brefs, mous, petits signaux d'eux seuls compréhensibles comme s'il ne leur était plus nécessaire - par fatigue peut-être - de faire des phrases entières.

Tu es beau ! et le lui dire le rend beau.

Excusez-moi, bonne année, vous n'auriez pas un franc ?

Je lis son livre, surpris qu'il ait si précisément su lire mes pensées.

Oui, oui, par derrière? à demain.

Quelque part l'Amour brûle pendant que sur la montagne la pluie court après la neige.

Non je vais tout faire pour ne pas manger trop.

La magie ? Suffit d'y croire.

Les gens sont vraiment cons, ils achètent n'importe quoi en dernière minutes.

L'espoir d'une naissance au milieu de la nuit noire

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2034_g2.jpg

23.12.2011 - Genève - 09 heures 32

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2033_g2.jpg

22.12.2011 - Genève - 18 heures 27

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2032_g2.jpg

21.12.2011 - Genève - 09 heures 37

Quoi de plus beau qu'un tas de neige qui remonte un escalier pour fêter le premier jour de l'hiver.

Le jour le plus court.

Le retour, demain, de la lumière.

Beauté du tas de neige qui nous rappelle, que comme lui, nous sommes principalement composé de flotte.

Tas de neige, blason de l'humilité !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2031_g2.jpg

20.12.2011 - Genève - 18 heures 06

Savoir lire entre les lignes.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2030_g2.jpg

19.12.2011 - Genève - 08 heures 40

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2029_g2.jpg

18.12.2011 - Vaison-La-Romaine- 15 heures 59

Mais que fait-elle au lit à presque quatre heures de l'après midi ?

Elle dort comme un livre ouvert qu'il faudrait retourner pour savoir à quel chapitre nous sommes.

Dans la chambre d'à côté un homme, la trentaine proclame : On est sur un circuit, on a pas le choix, tu peux pas en sortir, il faut foncer?

Ailleurs :

ASK ME IF I AM LIKE YOU

CHUT FICTION

SANS DIEU JE VIS MIEUX


Petit bastringue d'Art Contemporain à l'hôtel Burrhus : Supervues 011

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2028_g2.jpg

17.12.2011 - La Bastide - 13 heures 19

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2027_g2.jpg

16.12.2011 - Genève - 08 heures 00

Vu une poubelle s'affoler comme le drapeau d'une armée avant la bataille...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2026_g2.jpg

15.12.2011 - Genève - 17 heures 19

Lorsque Fabio tire, il voit grand.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2025_g2.jpg

14.12.2011 - Genève, 14 heures 25

Du vrai bruit, des vrais trous et de la poussière, comme ça fait du bien...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2024_g2.jpg

13.12.2011 - Genève - 15 heures 58

Il pleut, là où parfois le ciel pénètre mon slip. Ma selle de moto, cent mille trente quatre kilomètres d'intimité partagée.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2023_g2.jpg

12.12.2011 - Genève - 10 heures 00

Désherber le sens pour faire du blé...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2022_g2.jpg

11.12.2011 - Prévondavaux - 12 heures 21

Je commençais vraiment à m'habituer à mes 56 ans quand tout à coup, sans crier gare, mes 57 ans me tombèrent dessus comme un orage longtemps menaçant...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2021_g2.jpg

10.12.2011 - Genève 20 heures 50

Que reste-t-il de l'extraordinaire présence de cette jeune fille au moment où elle fixe l'objectif ?

Que lui dit le photographe ?

Où sommes-nous ?

Est-ce qu'il pleut dehors ?

Que pense-t-elle que nous ne sachions pas ?

Est-ce important que nous le sachions ?


« Passent les heures
Les jours s'en vont,
Seule reste acquise
La simple existence. »

H.A.


La photographie est la trace de ce lien charnel qui nous relie au monde !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2020_g2.jpg

09.12.2011 - Genève -23 heures 19

L'essentiel est informulable, voilà pourquoi nos tentatives de croire le contraire est d'une beauté dérisoire.

Seul l'instant....

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2019_g2.jpg

08.12.2011 - Genève - 15 heures 37

-Bonjour chérie...
-Allo ? Ah Liliane, ça fait plaisir de t'entendre, comment vas-tu ? Non, non ne répond pas, je suis au courant, c'est Béné qui me l'a dit, tu ne m'en veux pas, je sais, nous le savons toutes, il s'est enfin décidé ton Pierre-André. Il t'a demandée en mariage.
-OUiiiiiiii !!!!
-Oh chérie ! je suis tellement heureuse pour toi.
-...
-Et la robe ?
-Je me trouve grosse, je ne sais pas où aller ? Tu m'accompagneras ?
-Oui, bien évidemment. On pourrait aller chez Pronuptia. Ils soldent leurs robes.
-Acheter une robe de mariée soldée, tu plaisantes, ça va me porter malheur.
-Pas quand tu verras le vendeur. Un brésilien super-chou, petit cul, il a une tellement belle démarche de danseur...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2018_g2.jpg

07.12.2011 - Genève - 10 heures 14

Pour soutenir notre excellent libraire local, Payot, qui fait feu de tout bois pour redresser un chiffre d'affaire déclinant et pour éviter, si vous avez la fibre sociale, que l'entreprise ne le fasse payer cash à ses employés en les virant, je vous conseille (avant les EX et les CHIEUSES) l'excellent bouquin de G. Teunik, FUCK GUILT, très tendance, qui aidera le lecteur à bien vivre avec son époque sans que ne désespère le Rebelle qui sommeille en lui...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2017_g2.jpg

06.12.2011 - Lausanne - 11 heures 37

Exposition ''Contre-Culture'' au Musée de l'Elysée, Un Musée pour la Photographie.

Contre-culture ? Contre quoi ? Contre qui ? Avec quel pognon ?


La contre-culture ? Mouvement de protestation ? Anticonformisme ? Contre l'ordre établi ? Anarchisme ? Proposition de nouvelles valeurs ? Peut-être simplement du populisme muséal pour tirer au fusil à grenailles sur le public et ainsi être sûr de toucher au moins une partie des visiteurs, visiteur dont je suis, grugé, par cet intitulé ronflant et racoleur ?


Passe le conservateur qui me sourit, me dit :

-Excuse-moi, j'ai pas eu le temps de te saluer. Tu as vu l'expo?

-Oui

-Tu as aimé ?

Et grand lâche, je réponds :

-Oui, pas mal.

Et mon manque de courage, ne pas avoir osé lui dire ce que je pense vraiment, me fait honte. Petit panorama photographique de la création locale, aurait été un intitulé plus honnête et aurait moins desservi les photographes présentés.

Présentation de l'expo :

"Le Musée de l'Elysée propose une exposition originale sur le thème de la contre-culture en Suisse, telle qu'elle s'exprime dans la photographie et les arts visuels des années 1950 à nos jours.
L'exposition est une mise en contexte du travail de plus de vingt-cinq photographes, artistes, cinéastes ou vidéastes. Elle montre divers aspects de la contre-culture des années 1960 et 1970, puis la photographie critique qui lui a succédé.

La contre-culture des années 1960 a bouleversé les valeurs traditionnelles dans les domaines du privé et du public, elle a redessiné des contours culturels et politiques qui vont des projets de prise de pouvoir à la libération sexuelle, du réalisme à l'utopie, du possible à l'impossible. Après cette longue période de conquête de la liberté, notamment de la liberté artistique, la contre-culture disparaît au cours des années 1980, recyclée par la mode, le consumérisme et l'économie libérale. La société passe d'un pouvoir patriarcal à une idéologie du désir et de la consommation. Le village planétaire des années 1980 est aujourd'hui devenu le terrain de la mondialisation.

Lorsque tout est évalué à la même échelle de valeur, tout peut devenir objet de récupération. La culture contemporaine mélange la tradition et la modernité, et elle est désormais intégrée de manière très directe à l'économie de marché. Dans un environnement politiquement correct, les approches visuelles critiques contemporaines se manifestent généralement par un discours décalé.


De la subversion à l'expression critique
Dans sa partie historique, l'exposition parcourt la vie des ï���« Hell's Angels ï���» version suisse photographiée par Karlheinz Weinberger, aborde l'utopie politique des années 1960 d'un Luc Chessex qui quitte la Suisse pour s'installer à Cuba, ou revient sur le décalage provoqué par Harald Szeemann à la Biennale de Venise en 2001, lorsqu'il décide d'y présenter Arnold Odermatt, photographe de la police du canton de Nidwald.

Dans son volet contemporain, l'exposition présente les travaux récents de photographes suisses qui interrogent sans relâche la question de l'identité, à travers le paysage, l'environnement, la sécurité, jusqu'au chalet suisse, symbole ultime du sentiment identitaire helvétique né à la fin du XIXe siècle.

Chaque regard est confronté à un autre et ce sont leurs accumulations qui font l'exposition. Ruptures, fragilités, décalages ou seconds degrés minent les certitudes et tracent en filigrane les balises d'une autre vision de la société, de ses m?urs, de sa politique ou son expression artistique.

S'il n'existe plus de contre-culture proprement dite, l'expression artistique contemporaine utilise avec intelligence et originalité les outils critiques que sont l'humour, l'ironie, le montage, le collage ou le décalage.



Artistes :
Emmanuelle Antille, Fred Boissonnas, Luc Chessex, Jean-Luc Cramatte, Nicolas Crispini, Claude Baechtold, Stefan Burger, Adolphe Braun, Leo Fabrizio, Francis Frith, Matthieu Gafsou, Yann Gross, Christian Lutz, Gianni Motti, Arnold Odermatt, Plonk & Replonk, Andri Pol, Francis Reusser, Nicolas Savary & Tilo Steireif, Christian Schwager, Jules Spinatsch, Martin Stollenwerk, Karlheinz Weinberger

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2016_g2.jpg

05.12.2011 - Genèv - 14 heures 51

Overdose.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2015_g2.jpg

04.12.2011 - Choulex - 17 heures 48

"La fantaisie est à peu près la seule occasion qui nous soit donnée de dire la vérité."

O'Henry

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2014_g2.jpg

03.12.2011 - Choulex - 18 heures 51

Chronique d'un lieu où les mots n'ont jamais mis les pieds...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2013_g2.jpg

02.12.2011 - Genève, 12 heures 07

Luxe de mime : faire de son immobilité son fond de commerce alors qu'on tourbillonne et klaxonne tout autour de lui.

Viktor is back !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2012_g2.jpg

01.12.2011 - Gland - 18 heures 24

Je...
Je dis à Jean-Luc : Vernis ton livre dans une boucherie, ça changera des librairies.
Je parle au boucher qui refuse de se laisser convaincre et me lasse en bougonnant.
Je le laisse à ses saucisses.
Je me rappelle, en pensant vernissage, de ne pas oublier celui de Carlos, ce soir à Gland et m'en réjouis.
Je...
Je vois des mouettes, que le lac reflète, se battre pour du pain.
Je me souviens de cette sensation qui me submerge : l'index planté dans le moelleux d'une crème à la vanille tiède.
Je fonce vers ailleurs pour voir si plus tard je peux me débarrasser d'une grande confusion.
Je...
Je dis à Fabio : Oui, tu as raison - et le pense - consulte l'heure, il est une heure dix, il va falloir y aller, au même moment, un peu plus loin, une vague de feu étouffe un c?ur, mais dans le café la conversation s'emballe, fait galoper les idées, l'addition s'il vous plaît ! nous a-t-elle entendu ? puis entre une femme en larmes, effondrée, ce qui n'empêche pas les gens de manger, et nous de payer, de sortir, de nous retrouver devant la rue bouclée.

Quelqu'un vient de sauter du cinquième, disloqué sur le trottoir.

Je...

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021



>> Envoyer un commentaire à la rédaction PhotOpera