GE - Une photo par jour

Francis Traunig



un mois d'images

Pour parcourir les images de l'auteur: la présence de l'auteur au long des années du site est visible et cliquable sur la droite.

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2022

Juillet 2011

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1889_g2.jpg

31.07.2011 - Meersburg - 21 heures 29

Ich bin eine leichte Beute für den Traum.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1888_g2.jpg

30.07.2011 - Prague - 21 heures 55

Le bonheur d'avoir des amis à Prague rend la ville belle sous la pluie.

Die Kui !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1887_g2.jpg

29.07.2011 - Prague - 15 heures 35

Sa maturité politique et son engagement l'ont conduit au sacrifice à vingt et un ans.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1886_g2.jpg

28.07.2011 - Prague - 15 heures 12

Les appareils photos des touristes picorent des bâtiments somptueux construits par des pâtissiers.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1885_g2.jpg

27.07.2011 - Prague - 11 heures 03

Il ne suffit pas d'écrire le mot dynamite sur un mur pour le faire tomber, mais les mots permettent d'enjamber les murs les plus hauts, d'en rire, de débusquer les mensonges qu'ils abritent : A JAS SE CHVI ? Au-delà tremble la clarté? et tout est dit

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1884_g2.jpg

26.07.2011 - Prague - 22 heures 46

Quelle différence y-a-t-il entre l'ambassade des Etats-Unis érigée à côté de la porte de Brandenbourg à Berlin, la tour gigantesque construite par les Russes qui domine tout Prague et insulte l'histoire de la ville par son arrogante laideur et un chien qui pisse dans un coin ?

Aucune ! Sinon la taille du jet d'urine...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1883_g2.jpg

25.07.2011 - Bavoix - 10 heures 34

Avertissement : Les restoroutes en Suisse sont tenus par des loups aux dents longues qui vous assomment à coups de tiroirs-caisse. Un petit café vous coûtera 4 francs soixante, un grand 6 francs trente, et vous débarrasser de la caféine vous coûtera 1 francs au pissoir MAC CLEAN.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1882_g2.jpg

24.07.2011 - Choulex - 18 heures 39

Pour Adil.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1881_g2.jpg

23.07.2011 - Lausanne - 15 heures 53

J'émergeais des entrailles de mon quotidien, tout ébloui de renouer avec mon "Humeur Vagabonde".

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1880_g2.jpg

22.07.2011 - Genève - 13 heures 45

Youri fait le mur de son bac à sable à vélo, propulsé sur les trottoirs de Genève par les fusées de la curiosité.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1879_g2.jpg

21.07.2011 - Genève - 17 heures 05

En route pour la carrière de torero !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1878_g2.jpg

20.07.2011 - Genève - 22 heures 37

Couple qui s'enlace les racines.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1877_g2.jpg

19.07.2011 - Genève - 12 heures 28

Sont présents : Un responsable de la communication de l'église protestante, un ancien professeur de dessin, trois prostituées, une femme fatale, un maquereau, deux gestionnaires de fortunes, un photographe, un retraité handicapé, un couple de lesbiennes, une femme seule et son ordinateur et tous mangent et boivent.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1876_g2.jpg

18.07.2011 - Genève - 10 heures 03

Sur le miroir de Denise : un récit.
La voisine dans l'ascenseur : un récit.
Au café avec Michel : un récit.
Dans la rue, à la volée : un récit.
Aimé-Raphaël : un récit.
Dans mon sac : un récit.
A l'étage du dessus, un cri : un récit.
Dans le journal, à la radio : un récit.
Un oiseau s'époumone : un récit.

Mille récits, bouches ouvertes de carpes, attendent que passe une oreille?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1875_g2.jpg

17.07.2011 - Choulex - 09 heures 14

La lumière, le lait du biberon que Dieu donne à ses créatures?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1874_g2.jpg

16.07.2011 - Genève - 21 heures 57

?les rats à têtes d'hommes se cachent dans les fourrés, volent pour manger, dit-elle, pendant qu'elle boit son verre de rouge, je l'entends rire, les observe, les écoute parler de leurs vacances à Majorque, commander encore alors qu'ils sont gavés, elle se trémousse, se redresse, invective le serveur, sans le regarder, ordonne, puis sourit à son voisin qui tète un cigare, tu devrais essayer le biberon, ça la fait rire, elle se redresse, belle est radieuse, lui planter les dents dans la gorge pour que la douleur la ramène à son humanité, mais d'abord finir son plat, boire les verres à moitié vides avant de retourner sur mon banc dans le parc et m'envelopper dans mon morceau de plastique?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1873_g2.jpg

15.07.2011 - Genève - 11 heures 21

Le désir, le mariage, la femme, aimée, les attentes, les rebonds sur le passé, planche de plongeoir que son poids fait plier, toujours plus, avant de s'envoler, le strip-tease de la lucidité qui rend émouvant, les mots qu'on taille comme des crayons pour que la ligne soit précise :

-Elle veut des enfants?

Quoi de plus poignant qu'un mâle qui barbotte dans du sensible, Achille qui dépose son bouclier.

-?allez d'accord?

Vaut-il mieux être un caniche en laisse qu'un lion en cage ? Vite vivre avant qu'il soit six heures moins quart, avant que la faucheuse ne cueille Marguerite et les amis chers, avant qu'épuisés par cette galopade effrénée après le bonheur nos os ne nous supportent plus, vite?

-?je suis prêt !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1872_g2.jpg

14.07.2011 - Genève - 19 heures 41

"J'étais en clinique, en désintoxication, je me suis mis à genoux devant une étoile et j'ai prié : Je veux trouver un ami qui devienne un mari pour faire des enfants et une belle famille. Un mois plus tard je rencontre Cyril?"

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1871_g2.jpg

13.07.2011 - Genève - 14 heures 21

Petit Fable

?de la poupée au clebs, du clebs au Prince Charmant, et du Prince Charmant à l'église, de l'église à la cuisine, de la cuisine à la poubelle - qu'il a oublié de descendre - de la tondeuse à réparer, de l'ampoule qu'il faut changer, de la belle-mère qu'il faut éviter, de cette friture de bonheur qui sent le poisson, de ces mots tendres qui moisissent dans la corbeille à fruits, de ce train-train qui déraille, des arrêtes de passion qui se coincent dans le c?ur, d'un siècle à l'autre?

?mais ça peut tout aussi bien? bien se passer et le Prince Charmant deviendra un vieux beau, elle, une femme ménopausée qui ne fait pas son âge et le chien une image dans l'album photo.

« Tu te souviens de KIKI ? »

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1870_g2.jpg

12.07.2011 - Genève - 18 heures 55

-Je suis fatigué...
-Fatigué de quoi ?
-Dormir dehors... dormir dehors tous les soirs.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1869_g2.jpg

11.07.2011 - Choulex - 20 heures 12

Et si les Dieux, pour meubler l'ennui qui les accable dans l'éternité, jouaient au ping pong avec les planètes ?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1868_g2.jpg

10.07.2011 - Ferme de la Chapelle - 17 heures 04

Faire dire à l'ombre que la lumière peut rendre aveugle.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1867_g2.jpg

09.07.2011 - Genève - 12 heures 25

Lucien X, jeune entrepreneur genevois, se consacre à l'élevage de kangourous clonés qu'il réexporte avec succès vers Australie.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1866_g2.jpg

08.07.2011 - Genève - 21 heures 34

Could you tell me where the railway station is, I am lost.

La voir à la barre, faire des pointes, voilà ce que j'aimerais, conclue-t-il

Hemingway ? Jamais vraiment aimé. Superficiel? manque de profondeur.

Il secoue la tête pour se débarrasser d'un reste de cauchemar coincé dans les sinus

Il pourrait être moine, celui-là

Euromillions, VOS REVES LES PLUS FOUS - manchette du Matin

Elections, LES ELUS SONT PRETS A TOUT SUR FACEBOOK - manchette de la Tribune de Genève

Une mouette grince des ailes au milieu d'un vol de martinets

Les piétons s'élancent sur la chaussée - c'est pourtant encore rouge pour eux - elle hésite, regarde le feu, les voitures à l'arrêt, murmure quelque chose, peut-être la flatulence d'une injonction qui remonterait de l'enfance. Peut-être. Ça va trop vite, la voilà déjà jeune adulte, feu vert pour les piétons depuis trois secondes, les plus rapides sont presque sur la rive opposée de la chaussée, elle considère ses pieds, leur murmure un encouragement, regarde le feu encore une fois et se décide?

230 000 synonymes, 85 000 contraires pour dire quoi ? Si un seul mot suffisait, lequel ?

Feu ? Flamme, brûler, croire, espérer ?

Les gens vibrent comme des tambours, c'est évident.

La lumière rôde entre les arbres

Quelque part des algues ressemblent à des sculptures

L'énergie cosmique célébrée par Imperial Tiger Orchestra

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1865_g2.jpg

07.07.2011 - Genève - 09 heures 02

Il était rare qu'il se sente seul, mais ce soir-là, sa solitude était celle de ces plantes qui se dodelinent dans le bas côté des autoroutes au passage du trafic. Il empoigna alors d'un geste machinal son Smartphone et consulta sa boîte aux lettres : rien ! Mais que foutent mes potes, o sont-ils ? c'est pas possible, quelque chose déconne. Il vérifia les uploades, subitement angoissé qu'une mise à jour ne l'aie déconnecté de son réseau social. Il se pourrait, pensa-t-il, que mon prestataire de service soit victime d'un bug, ou pire, d'un crash ? Il éteignit et ralluma plusieurs fois son téléphone sans qu'aucun message n'apparaisse.

-Bordel de Dieu de merde ! hurla-t-il, surpris lui-même par la violence de ce qu'il venait de proférer.

Rien. Toujours rien. Il appela X, son meilleur pote. Ça sonnait occupé. Consulta dans la foulée sa boîte mail et se mit à fouailler les dizaines de messages non-lus de la journée. Un des courriels, attira son attention, qu'il checka avec l'antivirus avant de l'ouvrir et découvrit une nouvelle application en dossier attaché.

Un message succinct l'informa qu'il était un des happy-few, choisi parmi les dizaines de bons clients de ?.com à avoir le privilège de tester une des dernières applications dédiées aux Smartphones.

Une marche à suivre simple lui demandait en tout premier lieu de se munir d'un élastique. De se retirer dans un endroit calme, hors de vue de collègues, de gens de passage, etc? D'appeler un numéro 0800 ? ? et de mettre son Smartphone sur haut-parleur.

Ce qu'il fit. Une voix de femme répondit instantanément et l'appela par son prénom?

-Comment se fait-il que vous connaissiez mon prénom mademoiselle ?

Mais la voix ne répondit pas, elle continua, suave, à donner des instructions :

-Prend ton Smartphone dans la main, oui, oui comme ça. Je m'appelle Natacha. Au même instant apparut sur l'écran un visage de femme, lumineux comme un lever de soleil, qui de ses lèvres ourlées, calmement, continuait à dispenser ses conseils :

-Prend l'élastique dans l'autre main, c'est ça, oui, tu peux me tutoyer, me parler mais ne me poses pas de questions. Oui, c'est ça. Baisse ton pantalon, mais tout doucement, nous ne sommes pas pressés, baisse, oui baisse-le. Enlève ton slip. Imagine, mon chéri, je peux t'appeler mon chéri ? imagine que j'enlève le mien, oui, j'enlève le mien. Maintenant tu colles ton beau Smartphone contre ton sexe. Oh ! Mais il est magnifique, tu m'impressionnes énormément. Tu le fixes avec l'élastique? tout doux mon lapin, ne te blesses pas, oui tout doux? Oh, j'aime. C'est chaud. Sens? sens l'effet que tu me fais.

Et le Smartphone se mit à vibrer délicatement quelques secondes.

-Encore ? encore ! d'accord ! La voix ne lui laissa pas le temps de se ressaisir. Il balbutia un grognement, comme un signal adressé à Natacha qui instantanément y répondit par une sourde et interminable vibration ponctuée par une volée de cris aigus?

?

Une fois l'élastique détendu, le pantalon remonté, il s'aperçût, joyeux comme un môme, que sa boîte aux lettres était à nouveau pleine. Réconforté il parcouru les messages de ses potes qui racontaient presque tous la même chose : une histoire d'élastique et de Natacha. Les copines, elles, décrivaient une histoire similaire, mais Natacha s'appelait Robert et l'élastique, par contre, n'était pas mentionné?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1864_g2.jpg

06.07.2011 - Genève - 19 heures 49

Non, pas de sourires complaisants, sérieux, sévères, sévères� Regarde comme on fait partie de notre époque, regarde comme les lumières, l'ambiance chrome nous jette de plain-pied dans le nouveau millénaire.

Et la bière (on dirait une fiole de parfum) et la glace pour douze balles. Faut-il être cons, mais les temps changent, nos enfants ne veulent plus bosser pour six francs de l'heure, faut salarier décemment les employés, ceux qui ramassent les cadavres de pop-corn et autres déchets qui trainent entre les sièges, payer celui qui déchire le billet et dit : Salle 2, bon film, oui les toilettes c'est à gauche, et payer les impôts sur la recette, la taxe des pauvres, unique à Genève, que l'Etat se met dans la poche. Laquelle ? ne sais toujours pas. Non, il faut savoir donner pour recevoir en retour�et je suis prêt à payer mon billet encore plus cher si ce que l'on me prend permet de renforcer l'échafaudage du bien commun. Plus les prix montent plus la TVA pourra redistribuer sa manne, ma modeste contribution fiscale permettra enfin que les fonctionnaires soient payés décemment comme ça ils iront plus au cinéma, achèteront des friandises, etc... Non, vraiment, je ne suis pas contre l'augmentation des prix, elle profite à nous tous�

Était-ce mieux avant quand une glace coûtait soixante centimes, une place de ciné 8 francs ?

Woody Allen répond à cette question avec talent : chaque époque a ses charmes�

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1863_g2.jpg

05.07.2011 - Choulex - 20 heures 29

Les crayons savent raconter les rêves de ceux qui les font danser...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1862_g2.jpg

04.07.2011 - Genève - 18 heures 56

Fiston, if tu start looking behind quand tu avances, it's the begining of getting vieux... alors ne te retournes pas pour me faire signe.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1861_g2.jpg

03.07.2011 - Meysse - (Ardèche) - 15 heures 22

Michèle et Tristan reçoivent princièrement leurs invités pour l'inauguration de La Fabrique de l'Image et vernissent au passage l'ami Max.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1860_g2.jpg

02.07.2011 - Choulex - 23 heures 21

La fête a commencé à 11 heures du matin et certains, incertains, confondent la nuit et le jour...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1859_g2.jpg

01.07.2011 - Genève - 13 heures 46

Si un bouton ressemble à un bouton, rien pourtant n'est plus dissemblable d'un bouton qu'un bouton.

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2022



>> Envoyer un commentaire à la rédaction PhotOpera