GE - Une photo par jour

Francis Traunig



un mois d'images

Pour parcourir les images de l'auteur: la présence de l'auteur au long des années du site est visible et cliquable sur la droite.

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021

Février 2012

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2102_g2.jpg

29.02.2012 - Genève - 18 heures 49

« Pas plus que deux verres de rouge... »

Pas plus que deux verres de rouge ? Je n'en reviens pas. Soit il dédiabolise pour donner à sa quête un peu de respectabilité (sont quand-même présents dans la salle une ou deux grand-mères, ses enfants et sa femme) soit il prêche le faux, avec une verve de Tour Operator, pour dédouaner sa culpabilité avec laquelle, nous autres protestants avons à nous dépatouiller dans le grenier de nos consciences.

Soit c'est bille en tête qu'il s'est décidé de déniaiser notre naïveté avec l'ouvre boîte de son talent de conteur.

« Pas plus que deux verres de rouge, fumer l'opium... »

Quel voyage cette lecture !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2101_g2.jpg

28.02.2012 - Nyon - 17 heures 11

Couple.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2100_g2.jpg

27.02.2012 - Genève - 14 heures 38

Alors voilà Lucana, www.lucanaart.com, l'incontournable et racée aventurière latino, qui vient de boucler le million de kilomètres au compteur de sa Mercedes en parcourant la planète.

En arrière plan, le célèbre Tonio, www.europhoto.com, vendeur préféré des stars de la photographie.

Tout deux photographiés par le non moins nonchalant et localement connu touriste pâquisard, www.traunig.ch, qui lui est en train de faire le tour du monde à vélo d'appartement.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2099_g2.jpg

26.02.2012 - Longirod - 16 heures 27

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2098_g2.jpg

25.02.2012 - Genève - 13 heures 08

Françoise, probablement une émule de Jane Fonda, va nous stimuler la digestion en nous faisant faire des exercices, (au coeur d'une zone piétonne animée).

-Je vais me marier bientôt - proclame-t-elle après notre séance de fitness en plein air.
-Comme s'appelle l'heureux élu ? demande l'un de nous.
-L'élue ! L'élue ! J'enterre ma vie de garçon...
-Ah bon !

Enterrer ?! Comme si épouser quelqu'un c'était précipiter sa résignation au fond d'un trou.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2097_g2.jpg

24.02.2012 - Les Pâquis - 20 heures 40

On demande parfois aux mots de raconter simplement un moment joyeux, intense ou unique, mais souvent ils nous échappent - butés et indociles - en se tortillant les consonnes.

C'est alors que la photographie, heureusement, console.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2096_g2.jpg

23.02.2012 - Genève - 17 heures 51

-La classe, c'est quand l'homme donne du swing au vêtement et pas le contraire, là, lui, ça le fait !

-Une petite foule de néo-babas - toujours les mêmes - à brandir des panneaux couverts de slogans, toujours les mêmes.

-L'ami photographe de presse, tourneboulé par le meurtre de son collègue Rémi Ochlik en Syrie. « Je suis mal à l'aise ... là-bas les gens se battent pour la liberté et on les tue... alors qu'ici... alors qu'ici...».

-Un militant me fourgue L'ANTI-CAPITALISTE, le journal de la gauche active et engagée, militant que je remercie d'un sourire appuyé. (J'espère qu'il comprendra que tout passe mieux avec un sourire - non-commercial, devrais-je préciser - mais n'en ai pas le temps, sa mission déjà l'a emporté plus loin). Journal que je retourne, curieux, et, comme un nez de clown au milieu de la figure, sur la DER, est collé un Bulletin de Versement Postal, injonction pécuniaire incontournable, qui me fait éclater de rire. Si fort que quelques-uns doivent me prendre pour un débile.

-Un piéton excédé : « Poussez-vous, mais poussez-vous bandes d'abrutis ».

-Manifester pour défendre le droit de manifester : fondamental.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2095_g2.jpg

22.02.2012 - Genève 12 heures 07

Abandonnées au pied d'un arbre.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2094_g2.jpg

21.02.2012 - Genève - 12 heures 0'7

Abandonnées à l'entrée d'un immeuble.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2093_g2.jpg

20.02.2012 - Genève - 09 heures 56

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2092_g2.jpg

19.02.2012 - Prévondavaux - 11 heures 53

Il s'est passé quelque chose ici. On cherche à nous le faire savoir. Mais restons-en à la partie visible du mystère - la photographie ne peut pas beaucoup plus.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2091_g2.jpg

18.02.2012 - Genève - 09 heures 18

Le monde selon Libé.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2090_g2.jpg

17.02.2012 - Gland gare - 13 heures 14

La mode selon Morgane.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2089_g2.jpg

16.02.2012 - Entre Basel et Genf - 16 heures 28

"Aime ton pays" proclame entre autre Jean-Jacques alors qu'il déambule sur l'île Saint-Pierre et refait le monde.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2088_g2.jpg

15.02.2012 - Entre Genf & Basel- 07 heures 26

Dans le train. Le zigue en charge du wagon restaurant, gentil par ailleurs tout autant qu'emmerdé fait savoir à sa clientèle que la machine à café est en panne. Y a que du froid qu'il dit. Des croissants ? Oui. Bon. Un jus d'orange ?? froid ?? et un croissant. Un usager gueule, ça doit être un genevois, s'indigne des constantes augmentations de prix des titres de transports et de la baisse des prestations... on nous prend pour des cons, etc... Passe une mimi, la vingtaine, qui pousse un wagonnet ?? ça à l'air lourd ?? avec du café, sandwiches, etc... Ah, ben, voilà le café, un café mademoiselle. Je peux pas qu'elle dit, j'ai pas le droit de servir du café dans le wagon restaurant, il faut aller vous asseoir dans un autre wagon et là je vous sers. L'indigné monte le ton. Ça gueule dans le wagon quand tout à coup déboule un jeune homme affolé : Mon ordinateur ! On m'a volé mon ordinateur. Ça hiérarchise instantanément les préoccupations, le café passe au second plan, le train s'arrête, la crapule s'échappe, et la mimi, finalement, accepte de servir du café chaud...

Une phrase de Ramuz orne le wagon. Pillage sans vergogne d'une pensée transplantée en pot de géranium.

...quand même.

Conclu Ramuz, toujours plein de bon sens. Même mort.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2087_g2.jpg

14.02.2012 - Mies - 15 heures 15

Le lac Léman, tout un monde ...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2086_g2.jpg

13.02.2012 - Vers Grenoble - 17 heures 16

La périphérie de Grenoble, tout un monde...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2085_g2.jpg

12.02.2012 - Crest - 15 heures 06

Elie, tout un monde...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2084_g2.jpg

11.02.2012 - Meysse - 17 heures 59

Joël, tout un monde...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2083_g2.jpg

10.02.2012 - Genève - 13 heures 07

Luxe :

Sous cette borne de guingois, au fond du lac, sur quatre niveaux, on peut parquer sa bagnole pour 462 francs suisses par mois, (soit environ trois mois de salaire en Haïti).

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2082_g2.jpg

09.02.2012 - Genève - 16 heures 32

« Tout près du renoncement est la béatitude. » Shrî Aurobindo

« La conscience est la conséquence du renoncement aux pulsions. » Sigmund Freud

« Le renoncement : héroïsme de la médiocrité. » Natalie Clifford Barney

« Le renoncement est la seule variété d'action qui ne soit pas avilissante. » Cioran

« Saute ou renonce. » John G.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2081_g2.jpg

08.02.2012 - Genève - 16 heures 37

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2080_g2.jpg

07.02.2012 - Choulex - 20 heures 09

Je prends mon élan, coupe les gaz, n'en suis pas à mon premier coup, ne jamais accélérer ni freiner, et avec une presque joyeuse excitation, malgré les moins neuf degrés affichés au thermomètre du tableau de bord, je m'élance sur le dos de la congère, la fend avec mon pneu avant, et, sans savoir pourquoi sens ma direction devenir molle, ma roue avant m'échapper, ma moto se coucher.

Merde.

Me dégage, sors mon appareil photo, la scène est belle, il fait froid, une image vite, mais la chute a fait une victime, l'écran de mon fidèle petit Canon a éclaté.

Congère, quel mot étrange, c'est sur lui qu'il me semble avoir buté...

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2079_g2.jpg

06.02.2012 - Genève - 15 heures 15

Le sang parle, encore faudrait-il comprendre sa langue.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2078_g2.jpg

05.02.2012 - Genève - 17 heures 37

Mais où vont les milliers d'images que les gens font ?

Peut-être là où va la glace quand elle fond.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2077_g2.jpg

04.02.2012 - Genève - 08 heures 32

"J'étais entouré de dealers, le seul blanc, et c'est moi que les flics ont contrôlé."

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2076_g2.jpg

03.02.2012 - Choulex - 06 heures 31

Le vent fait sourire la neige.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2075_g2.jpg

02.02.2012 - Genève - 07 heures 35

Il a trois ans, tout au plus, monte dans le bus. La porte claque avec un souffle de cygne fâché et laisse la mère et sa petite s?ur en poussette sur le trottoir. On se précipite, cogne sur les boutons, un autre (moi) empoigne le môme qui se débat et hurle. Le bus hoquette, se plante et finalement daigne ouvrir la porte en soupirant.

La mère, volubile, s'adressant plus à elle-même qu'à son rejeton, dit de moi : "il est gentil, tu sais, le monsieur, arrête de pleurer, qu'est-ce qu'il fait chaud... " et enlève ses couches et celles de ses gamins pendant que le chauffeur, à petits coups secs, semble tester ses freins. Les vêtements glissent (que je rattrape), le biberon de la cadette valse sous un siège pendant que le bus se remplit.

...

Voilà que le chauffeur attaque une épingle à cheveux pour, cette fois-ci, tester les amortisseurs. Il provoque un beau mouvement de houle humaine, mouvement qui aurait probablement inspiré Pina Bausch. Mais la poussette mal calée valdingue avec la petite, que la mère, avec son fils sur les genoux, essaie de rattraper, en coinçant contre une main courante, de tout son poids, le cou du marmot...

...qui beugle de peur et de douleur et m'empêche définitivement de me concentrer sur le livre de Enzensberger qui décrit la prise de pouvoir de l'infâme Rafael Trujillo, le Président-boucher qui régna dans les années trente sur Saint-Domingue avec la bénédiction des américains.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig2074_g2.jpg

01.02.2012 - Choulex - 19 heures 12

Événement - page 3 - mercredi 1er février 2012 LE MATIN

"J'AURAIS VOULU TUER DAVANTAGE"

Sniper. Un GI, fier d'avoir abattu 255 ennemis en Irak, est traité de tueur en série par des médias américains alors que d'autres saluent ce héros dont les mémoires font un tabac.

?et le Matin, déroule sur une page entière, photos à l'appui, les états d'âme de cet agriculteur texan de 37 ans devenu tireur d'élite. Le ton de l'article est un habile louvoiement entre considérations morales et citations nauséabondes extraites du livre de Chris Kyle. Mais dénoncer trop fermement la médiatisation des people de l'abject risquerait de mettre la puce à l'oreille de certains lecteurs et pourrait les détourner de leur journal préféré. Condamner ce narcisse de la gâchette déplairait sans aucun doute aussi aux lecteurs qui prônent un retour à l'ordre (plus de 30 % en Suisse). A contrario, les mots exterminateur, diable, tueur en série (mots placés entre guillemets) font mollement croire que le journal condamne le militaire américain qui ne "faisait que son devoir" ce qui permet au journal - faux-cul - de se défausser d'une véritable prise de position en citant d'autres médias.

Gerbe ! le business des médias? et si cette cloche qui se targue d'avoir flingué 255 personnes se trouve un jour, par hasard, au pouvoir, (comme Eichmann l'a été, petit minable qui n'a fait que son devoir), les ennemis de la Démocratie* n'auront qu'a bien se tenir.

*Démocratie : synonyme de manche de couteau. Celui qui le tient par le manche peut dépecer le sens des mots pour s'en faire un vêtement à sa mesure.

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021



>> Envoyer un commentaire à la rédaction PhotOpera