GE - Une photo par jour

Francis Traunig



un mois d'images

Pour parcourir les images de l'auteur: la présence de l'auteur au long des années du site est visible et cliquable sur la droite.

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021

Juillet 2008

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig788_g2.jpg

31.07.2008 - Lleida - 12 heurs 28

Sur la surface d'un océan de plomb brûlé par le soleil se dresse, majestueux, un immense taureau qui semble « faire de ses couilles le siège de sa vertu ».

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig787_g2.jpg

30.07.2008 - Barcelone - 11 heures 31

En sus du ticket d'entrée de 10 euros, 60 minutes d'attente, 2 euros par personne, pour rejoindre par ascenseur, les cimes de la Sagrada Familia et y faire de l'accro-branche spirituel.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig786_g2.jpg

29.07.2008 - Entre Grenoble et Valence - 08 heures 29

En route pour le sud : petit déjeuner sur un air de Salsa dans un endroit d'un exotisme torride.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig785_g2.jpg

28.07.2008 - Choulex - 14 heures 40

L'occiput sur l'inox, enfin, je suis serein comme une cuillère à café en vacances.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig784_g2.jpg

27.07.2008 - Genève - 17 heures 09

Festival de générosité dans les jardins familiaux du Lignon?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig783_g2.jpg

26.07.2008 - Choulex - 21 heures 34

Le lac Léman tombe du ciel.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig782_g2.jpg

25.07.2008 - Genève - 18 heures 57

Mais qui donc, sous le masque, se cache au fond de cet homme ? C'est une question que je me pose parce qu'il pourrait être moi en train de se poser cette même question au sujet de lui-même imaginant être un autre qui ne sait pas qui il est?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig781_g2.jpg

24.07.2008 - Zurich - 13 heures 33

Troupeau de grues se chatouillant les dessous de bras.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig780_g2.jpg

23.07.2008 - Genève- 17 heures 05

Pfffttt, Papaaaa, pourquoi devant cette barrière?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig779_g2.jpg

22.07.2008 - Choulex -19 heures 51

Photographié un martinet dans le ciel de ma rétine fouetter la lumière crémeuse.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig778_g2.jpg

21.07.2008 - Genève - 18 heures 21

Soi-même ?uvre d'art, soi-même un autre que celui qui ressemble à papa, soi-même au centre de tous les regards, soi-même carte de géographie de ses propres désirs, soi-même plus que d'autres, soi-même arc-en-ciel qui parle, soi-même sans retours, soi-même touché par plus de flèches que tous les saint Sébastien réunis, soi-même vitrail de chair, soi-même usé par l'étonnement, par l'incompréhension et le papier de verre du préjugé, soi-même vieux en couleur, soi-même plus fort que rien mais pas plus qu'un colibri?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig777_g2.jpg

20.07.2008 - Genève - 11 heures 44

F. en bave depuis des années ? géographe, il réalise, en fin d'étude, un mémoire sur le quartier des Pâquis ? les chagrins s'enchaînent aux déceptions, il erre, se met à boire, s'auto-méprise avec acharnement. Comme si sa raison, indifférente, laissait le champ libre aux émotions lui boxer le c?ur.

C'est tuméfié qu'il émerge de ses nuits de foire.

Suis un con, un con, un con? elle me disait : touche-moi, moi je voulais parler, juste parler, boire un verre, je vais au poste, les flics comprendront, je veux récupérer ce qu'on m'a fait dépenser, j'ai pas les moyens, 1780 francs, il faut que je retourne dans ce bar avec quelqu'un qu'ils respectent, avec un flic, ils verront, auront les jetons, me rendront mon pognon j'en suis sûr?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig776_g2.jpg

19.07.2008 - Genève - 07 heures 49

Du verbe aux actes dans la lumière douce d'un matin plein de promesses?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig775_g2.jpg

18.07.2008 - Genève - 16 heures 59

Faux palmiers, reconstitution de petites places de village en carton pâte, mamans seules en soliloque avec leur poussette, copains rentiers par groupe de trois à échafauder de vains projets d'évasion pour fuir l'ennui, vendeurs abandonnés par leurs clients, meute de nettoyeurs pourchassant le désoeuvrement avec d'immenses balais? Centre commercial triste, toc, véritable machine à raboter le désir.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig774_g2.jpg

17.07.2008 - Genève - 07 heures 30

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig773_g2.jpg

16.07.2008 - Genève - 22 heures 13

Toucher, glisser la main, s'enfiler, accueillir, s'ouvrir : festin amoureux o roucoule le bonheur consenti.

Mon ?il ne voit plus que ça, dans la queue qui ondule, et veut s'inviter sans pouvoir.

Je fais une image, pauvre communion, qui glisse, se faufile, cherche le chemin de la main.

Image volée, image honteuse, je le confesse.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig772_g2.jpg

15.07.2008 - Genève - 19 heures 09

Vu :

Une glace fondre avant d'être léchée

Les alpes dérouler leurs friselis de granit sur les fesses de l'horizon

Une hôtesse de l'air enfourner Jésus dans un DC 6

Le sujet s'ébrouer hors cadre

Un bateau de plusieurs centaines de tonnes glisser sur l'eau avec la grâce d'un cygne


Vénus se poser sur la lune

Des genoux vibrer dans l'air comme des glottes de sopranos

Des tombes plus vieilles que Baudelaire et ses préoccupations

L'improbable enlacer le presque rien et en rire



Une godasse bailler comme un crocodile qui a fait un mauvais rêve

Un souvenir enjamber l'enclos

Des mouettes essayer de se concilier le vent

L'?il de Dieu collé au trou de la serrure du ciel

Se pulvériser le paysage couché dans la vitesse


S'aimer le jour et la nuit

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig771_g2.jpg

14.07.2008 - Genève - 11 heures 33

"Le plaisir d'avoir ne vaut pas la peine d'acquérir".

Les confessions.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig770_g2.jpg

13.07.2008 - Choulex - 11 heures 34

?arrêter de laisser l'image mentir impunément, mordre le fruit, Finistère de mes désirs, l'engloutir, absorber l'énergie de son soleil, être fruit, ensuite, et, jouir d'être foudroyé par le réel?

Bref, manger une nectarine.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig769_g2.jpg

12.07.2008 - Genève - 10 heures 18

Comment tu vas ?

Mal?pas bien

Kes ki y a ?

J'ai peur?peur de mourir

Mais enfin, t'es ridicule, évidemment qu'on va mourir, mais pour l'instant t'es là, bien vivant.

Pour l'instant, ouais, tu peux parler toi, on voit bien que t'es pas à ma place. T'as du bol, toi, du cul, tu te rends pas compte? c'est tout.

Pas compte de quoi.

Mais fais pas chier, tu m'emmerdes !

Calme, calme. Allez, on se met là, à l'ombre, sous la Subaru, près du pneu. Tu vas me dire ce qui va pas?

Tchocc?

C'est quoi ce bruit ?

Rien, tu t'inquiètes d'un rien. Rien, c'est juste une portière qui se ferme. Raconte, allez laisse-toi aller?

Vroummm?

Merde, tirons-nous, vite, merde?

?

Et le pasteur Eugène Burnié s'en alla au volant de sa Subaru Justy sans même se rendre compte qu'il venait d'écraser une créature de Dieu?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig768_g2.jpg

11.07.2008 - Genève - 07 heures 27

Alors voilà, il faut dire la vérité, le matin à la terrasse du café, on considère le monde - celui qui s'offre dans l'instant, celui dont on rêve - sur des critères parfois à la lisière d'un machisme à la Wolinski. A deux, régresser semble moins grave, puis passe le bonheur que l'on touche des mots à défaut de le toucher du bout des doigts ; et on se contente de ça en riant comme des désespérés qui savent que tout est perdu, et que du naufrage dont nous sommes simultanément acteurs et spectateurs, ne resteront plus que les petites cuillères avec lesquelles nous chahutions la caféine au fond de nos tasses. Tout passe donc, accrochons-nous, oui, fort, avec nos ongles de félins sur les carrosseries en pavane. Et là, au milieu de cette overdose de lucidité, après avoir trouvé la clef pour franchir la porte du décor en carton pâte qui nous cache l'horizon, un choc immense, une proclamation de la Tribune de Genève nous pétrifie : Le curé qui bénit les animaux, renverse une chèvre à Peney.

Le bonheur futile de s'ébrouer dans l'inconsistance, à l'ombre du malheur, lui bien concret, nous détend aussi sec les cordes vocales.

Non, on ne peut pas rire de tout.

Se ressaisir, s'élever, s'arracher à ce qui nous entraîne dans les ténèbres, faire face à sa pauvreté émotionnelle, arrêter de se mentir, redresser les épaules, combattre la médiocrité - comment y arriver si même les hommes d'églises écrasent les chèvres ?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig767_g2.jpg

10.07.2008 - Genève - 16 heures 35

Ki promène qui?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig766_g2.jpg

09.07.2008 - Genève - 18 heures 45

Philippe barbotte dans son rêve - à cheval sur lui, plutôt - un boxer 800 BMW !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig765_g2.jpg

08.07.2008 - Genève - 09 heures 36

Y a t il une esthétique des masses laborieuses ? Un profil type du besogneux ? La beauté s'érode-t-elle au contact de la javel et des produits de nettoyage ? Question dangereuse que j'aimerais poser avec pudeur, question qu'a osé poser August Sander avec ses portraits typologiques?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig764_g2.jpg

07.07.2008 - Genève - 11 heures 20

"Il n'y a pas que le temps qui perde la tête, voilà qu'ils mettent la plage en ville?"

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig763_g2.jpg

06.07.2008 - Sisteron - 13 heures 27

Couple malgré eux.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig762_g2.jpg

05.07.2008 - Pernes-les-Fontaines - 18 heures 40

?la jeune fille en fuchsia pose au mariage de sa grand-mère - le quatrième - avec un de mes amis qui fut mon caporal, caporal qui fait pleurer sa vieille maman parce qu'une épouse de 68 ans, aussi jeune d'esprit soit-elle, ne pourra plus enfanter?

Koike? avec ses ressources, sa vitalité, elle pourrait encore surprendre son monde, alors que d'autres à cet âge là, déjà, se font border en maison de retraite.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig761_g2.jpg

04.07.2008 - Choulex - 17 heures 38

Du bonheur d'avoir un ballon vert.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig760_g2.jpg

03.07.2008 - Genève - 12 heures 58

Un banquier peut, avec un peu de finesse, si le noeud est bien noué, transgresser les codes en vigueur en laissant parler les motifs?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig759_g2.jpg

02.07.2008 - Genève - 19 heures 09

Je les ai regardé un moment mouliner des bras et des pieds et me suis demandé ce qui pouvait bien les motiver alors qu'il faisait si bon être couché dans l'herbe ? Par cette abnégation, cette maîtrise du geste parfait que conjurent-ils, vers quoi tend leur quête ? Et tout à coup - un flash vraiment - j'ai vu qu'ils se battaient contre un fantôme invisible, et la sympathie m'a mis debout, m'a fait mouliner des bras et des pieds moi aussi, appareil photo tendu vers eux, à vouloir photographier ce fantôme?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig758_g2.jpg

01.07.2008 - Choulex - 21 heures 32

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021



>> Envoyer un commentaire à la rédaction PhotOpera