GE - Une photo par jour

Francis Traunig



un mois d'images

Pour parcourir les images de l'auteur: la présence de l'auteur au long des années du site est visible et cliquable sur la droite.

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2022

Juin 2009

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1128_g2.jpg

30.06.2009 - Genève - 18 heures 21

Agir sans parler ? Parler d'agir ? Agir en parlant ? Parler ou agir ? Ou se la coincer, simplement, et agir?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1127_g2.jpg

29.06.2009 - Genève - 16 heures 32

Peindre ? Un peu de couleur, une feuille de papier?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1126_g2.jpg

28.06.2009 - Genève - 19 heures 36

Rare. Croisé un dinosaure argentique. Ca m'a fait tout flou.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1125_g2.jpg

27.06.2009 - Genève - 21 heures 51

Dans la poche de mon veston, Putain de Mort, le récit du voyage dans l'enfer de la guerre du Vietnam de M.H. Autour de moi la fête bat son plein, certains sont bourrés, traînent les pieds en promenant leur verre de bière qui leur coule sur les doigts. D'autres vont à la chasse au sourire avec le leur affûté, harpon de baleinière enrobé de miel, d'autres encore poussent la poussette comme s'ils poussaient la tondeuse. Dans ma poche, dans mon livre, ça mitraille, saute, explose, dégomme. Je sens les mots me faire vibrer la carcasse, donne une tape sur le bouquin au fond de ma veste pour qu'il se calme. Le tchoc tchoc des hélicoptères qui crachent le feu pour anéantir la vie se confond avec la basse du groupe qui joue sur la grande scène. Passe T., le poète musicien, courbé en deux comme s'il recherchait un trou pour s'y lover. Tchoc tchoc, effluves de cuisine indienne qui s'entortillent à l'âpre odeur d'un joint, joie d'être là, de voir les mômes en rase mottes faire les hirondelles, de retrouver une vieille connaissance perdue de vue à la fin du siècle passé. "Santé, Ca va ? Ca va !" Tchoc, tchoc, la basse toujours. Puis merde, une image insoutenable, sort du livre, remonte le long de la poche avec l'obstination d'un insecte, tire sa phrase, fusée éclairante - tiens, mais de Dieu ce qu'elle a vieilli, Salut ! Salut - ce Marine's qui? non, je refoule. Il fait si beau, l'odeur de tilleul prend le dessus, j'enlève ma veste, ne plus sentir le livre, l'oublier. Me lève, me tourne vers trois jeunes filles. Une de ces trois donzelles est la reine du cake à la banane. Deux des trois sont psychologues. Et toutes les trois, quand elles sont en goguette, rien ne les arrête?et c'est la fête aux Cropettes !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1124_g2.jpg

26.06.2009 - Genève - 16 heures 35

Sarracénie pourpre carnivore au café?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1123_g2.jpg

25.06.2009 - Entre Wil et Wattwil - 15 heures 53

Si loin de Wattwil et de ses charmes bucoliques - qu'il ne verra d'ailleurs jamais - seul avec lui-même, il agonise, fait défiler le film de sa vie sur le drap blanc de son lit d'hôpital, regrette peut-être de ne pas avoir su rester ce qu'il était, enfant, lui qui n'était ni homme, ni femme, ni blanc, ni noir, lui qui rêvait d'être tout à la fois, immortel, émouvoir tout le monde, être Peter Pan, Papa, mari, un industriel du divertissement, il termine son immense carrière en capitaine de pédalo perdu sur les eaux troubles du liquide séminal de ses rêves, bref, dans ce petit tortillard bruyant de rase campagne, en arrivant enfin à Wattwil, personne ne pouvait imaginer que le King de la Pop allait mourir forever?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1122_g2.jpg

24.06.2009 - Genève - 18 heures 33

Peut-être un peu à la fois Pégase, Rossinante et Bucéphale, le scoot de Mathias n'est en tout cas pas un boguet - ça c'est sûr.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1121_g2.jpg

23.06.2009 - Pévondavaux - 22 heures 07

?déjà?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1120_g2.jpg

22.06.2009 - Choulex - 19 heures 56

J'aperçois un bourdon, man?uvrer serré, tanguer dans le vent, dans la bise qui cravache et s'arrimer à une grappe de fleurs du tilleul qui s'ébouriffe les odeurs. Je dégaine, m'enfile sous les ramures, pour photographier. L'insecte me balade, monte descend, m'échappe. Un autre arrive. Me frôle l'oreille, et se colle contre une fleur. Je le colle. Flou. Le suis. Il se colle, je le colle. Flou encore. Quel boulot ! Les voisins doivent se dire : « Tiens le voisin se prend pour un bourdon, il pollinise ». Mais il m'en faut plus pour abdiquer. Encore un bourdon, à moins que ce soit le même, zigzague entre les branches. Je m'approche, et là, stupéfaction, c'est sur un escargot que je tombe, collé à une feuille du tilleul.

Invraisemblable méprise: en voulant faire le bourdon, le gastéropode se retrouve suspendu dans le vide.

Tirer une morale de cette histoire? On est tous une fois ou l'autre, gastéropode dans un cul de sac, à côté de la plaque. On voit la cime d'un arbre caresser une étoile et, trop rapidement, on pense qu'il suffit d'y grimper pour la toucher?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1119_g2.jpg

21.06.2009 - Genève - 18 heures 12

Comme Mouammar Kadafi, François, jamais ne se déplace sans ses amazones.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1118_g2.jpg

20.06.2009 - Genève - 19 heures 55

Le Deambulatör Orchestra et Sophie Solo font fondre l'asphalte.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1117_g2.jpg

19.06.2009 - Genève - 09 heures 57

Petit choix de légendes :

Il a fait chaud aujourd'hui.

Le baiser du pot de fleur à l'occiput.

Le retour de la météorite du Yucatan.

Le snapp shot (manqué) du lancer de balle par la main de Dieu.

Ca n'arrive qu'aux autres.

Quand l'absurde triomphe de lui-même en nous empêchant de photographier son rire.

Les fleurs qui rêvaient de voler.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1116_g2.jpg

18.06.2009 - Nyon - 20 heures 46

L'affection, terreau du savoir vivre ensemble, oxygène du c?ur !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1115_g2.jpg

17.06.2009 - Genève - 19 heures 04

�du fil à retordre.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1114_g2.jpg

16.06.2009 - Genève - 17 heures 37

On a eu, lui et moi, au même moment, la même envie? s'humecter les cordes vocales pour mieux pépier.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1113_g2.jpg

15.06.2009 - Genève - 20 heures 29

Entêtante odeur d'humus dans les plis de la pelouse. Douce. Dans les arbres, les oiseaux fanfaronnent. Quelques glandus pik nik, joyeux, boivent au goulot la sève du jour avant qu'il ne soit plus. D'autres flânent, sans destinations, d'autres encore semblent chercher - avec une molle conviction - quelque chose dont ils auraient oublié le nom.

Au milieu de si peu, tout à coup, procession de trois femmes qui portent comme en offrande au ciel, un laptop ouvert. C'en est trop, je bondis, veux savoir. A mon bonjour, un Holà, et s'embraye une conversation en espagnol. Elles m'apprennent qu'elles sont connectées avec le Pérou, et qu'à leur correspondant, à travers l'?illeton de la Webcam intégrée, elles montrent ce si joli bord de lac? et c'est définitivement, ce soir-là, que je me suis senti emporté par le nouveau millénaire, et en faire partie.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1112_g2.jpg

14.06.2009 - Choulex - 19 heures 16

Mais que retient on des livres que l'on lit?

Leur titre?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1111_g2.jpg

13.06.2009 - Genève - 19 heures 37

Yes indeed! History depends on who wrote it?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1110_g2.jpg

12.06.2009 - Choulex - 20 heures 14

Couple!

Il y en a toujours un qui aime plus que l'autre.

Mais lequel ?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1109_g2.jpg

11.06.2009 - Genève - 18 heures 50

Vrainissage des ?uvres d'Emmanuel Mottu chez Hors-Jeu.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1108_g2.jpg

10.06.2009 - Genève - 15 heures 31

Rencontre avec un Le Clézio's fan. Ou quand les affinités s'affûtent mutuellement.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1107_g2.jpg

09.06.2009 - Choulex - 18 heures 41

Le môme plante son regard dans le mien. Farouche. Je ne dis rien, ne bouge pas. Nous nous fixons, c'est interminable. Je tiens le dernier livre de Kertész dans la main, bois un thé, en revenant sur une phrase en dernière de couverture qui m'a fait acheter le livre : ?nous devons nous dire clairement qu'aucun totalitarisme de parti ou d'état n'est possible sans discrimination, or la forme totalitaire de la discrimination est nécessairement le massacre, la tuerie de masse.

Mon mutisme semble donner au môme l'envie de tenter un deuxième essai. Il tourne sur lui-même en raclant sa béquille sur le sol et me refait face. Il tend son gobelet sous mon nez, et tapote sur une attelle misérablement sale qui lui enserre la jambe.

Je repense à cette femme assise devant l'UBS, à sa sébille que shoot de rage le joueur d'orgue de barbarie dépossédé de son territoire. De mon intervention, des insultes qui s'ensuivent, de la violence en crue, des menaces que m'adresse le barbu joueur d'orgue.

Je repense à ce jeune qui mendie, tout sourire déployé, qui se fait remettre en place par un hochement de tête et qui tend la main vers le walkman de celui qui venait de lui refuser l'aumône ? qui cette fois-ci explose de rage.

Je repense à cet autre qui se fait chasser à coups de balai des escaliers de la poste.

A l'arrogance des uns : « Fous le camp ! Retourne chez toi? Casse-toi d'ici, casse-toi ».

Et des autres : « Moi mangé, moi faim, fil d'pute, salopé? ».

Il est toujours là, opiniâtre. Emmêlement d'empathie, de compassion, de confusion. Au même moment, un moineau plonge sur la table, se saisit des restes d'un biscuit et s'envole. Arrive la patronne des lieux, demande au jeune roumain de partir, il rengaine son gobelet et se traine vers le café d'à côté.

« Décidément on ne vous laisse pas lire tranquillement? ».

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1106_g2.jpg

08.06.2009 - Genève - 22 heures 17

Percée des Verts aux européennes. En Suisse aussi !

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1105_g2.jpg

07.06.2009 - Vandoeuvres - 12 heures 55

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1104_g2.jpg

06.06.2009 - Genève - 09 heures 59

Super Robert - ici démontrant sa force - veut épauler la Police Municipale pour rétablir l'ordre et la dignité dans le quartier des Pâquis. La légende dit qu'il serait le fils illégitime d'un politicien (qui, dans les années soixante, aurait traduit le Kama-Sutra en suisse allemand) et d'une prostituée spécialiste de Hegel, (et de sa philosophie représentative de l'idéalisme teuton).

Super Robert cherche par tous les moyens possibles à transgresser les attentes de ses parents. Et on l'a souvent vu soulever des voitures de police en criant chaque fois : « Regarde Papa ! regarde maman !, regardez comme je suis fort?»

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1103_g2.jpg

05.06.2009 - Meyrin - 21 heures 59

L'énergie produite par certains musiciens en concert est probablement supérieure à celle nécessaire pour faire fonctionner leur bastringue. On devrait penser à la récupérer pour la réinjecter dans le réseau électrique.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1102_g2.jpg

04.06.2009 - La Praille - 14 heures 06

L'ami CHE et sa nouvelle rotative Heidelberg à un million.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1101_g2.jpg

03.06.2009 - Vandoeuvres - 20 heures 14

Il y a des circonstances o une troisième main serait vachement utile?

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1100_g2.jpg

02.06.2009 - Genève - 10 heures 29

Vu un ange pratiquer le saut à l'élastique au cas o ses ailes le laisseraient tomber.

https://objets.netopera.ch/upj_traunig/upj_traunig1099_g2.jpg

01.06.2009 - Troinex - 21 heures 42

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2015
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2016
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2017
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2018
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2019
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2020
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2021
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2022



>> Envoyer un commentaire à la rédaction PhotOpera