GE Une photo par jour inc_forme_gen_upj.php inc_entete_session.php
LOGIN
Les photographes
>>>>  Evenements
  Balades thématiques
Diaporama
Contacter uneparjour
PHOTOGRAPHES MEMBRES UNEPARJOUR
...
Promener mon regard au gré des lieux, des rencontres, des situations. Capturer cet instant qui passe.

La photo est une passion depuis que j’ai eu l’âge de tenir dans mes mais mon premier appareil argentique Konica 35mm. Depuis, le monde a évolué, mais ma passion pour l’image perdure. Je suis un passionné. Photo, vie, gens, bonnes choses. Curieux de tout, je n’en demeure pas moins rêveur et maladroit. Un esprit qui s’accorde parfaitement avec la pratique photographique.

Et parce que le rêve ne fait plus rêver, je partage mon temps entre l’image et un métier que certains qualifieront de plus sérieux. Cependant, ce monde différent mais tout aussi passionnant, a l’avantage de maintenir le rêve de mon monde coloré.
...
Francis Traunig partage son temps (autant qu'il est partagé) entre son magasin de vêtements et la photographie.///2011-12-02-10:51
...
JP BOS
...
...
Courte biographie...
...
Corentin Son un photographe amateur parmi tant d'autres...
Paris France///2010-11-05-22:35
...
"En 1985, j'ai quitté la photographie et toutes ses illusions pour ne plus revenir.

En 2005, je suis retombé amoureux sur un mode boulimique et désordonné.

En2011, j'ai multiplié les projets et je suis redevenu photographe.

UneParJour témoigne du fait que je suis vivant au moins 1/60e. de seconde par jour. Aujourd'hui, ce n'est déjà pas si mal..."///2011-11-30-15:11
Auteur photographe né en 1956 à Courroux dans le Jura suisse, est installé à Genève depuis 1976. Après des études universitaires en histoire de l’art et en linguistique, il se consacre entièrement à la photographie et développe très tôt son travail en série, en suites photographiques, principalement axées autour du paysages, du portrait et des petites scènes habituellement passées inaperçues dans les jours qui filent.
Il est l'auteur d'une douzaine de livres, publiés notamment aux éditions Infolio : Aqua Vulpera et chez Glénat : L'Herbier Humerose et Le vertige des réserves. Il est largement exposé depuis 1979, tant en Suisse qu'à l'étranger (entre autres et récemment au Musée de l'Elysée, Lausanne, au Centre pour l'image contemporaine, Genève, à la Maison Tavel - Musée d'art et d'histoire, Genève et au Centro cultural San Martin, Buenos Aires, Mamco, Genève). Ses photographies fréquemment exposées et publiées sont présentes dans de nombreuses collections privées et publiques. Humerose est également l’auteur d’une douzaine de livres et de catalogues d’expositions.
Depuis quelques années Humerose développe aussi son travail photographique en installations urbaines comme par exemples les drapeaux de L'Herbier flottant durant les étés 2006 et 2007 sur le pont du Mont-Blanc à Genève ainsi que dans la port de Buenos Aires en 2008.
Alan Humerose a également été fondateur de Haute Voix, création de lecture de poètes contemporains à Genève, cofondateur et directeur du Centre de la Photographie de Genève jusqu’en 1999, cofondateur de l’Association Suisse des Institutions pour la Photographie et cofondateur du vaste projet pour l’établissement d’un Bâtiment pour l’Art Contemporain à Genève. Il a en outre fondé et dirigé la brève revue de création et de réflexion photographies, Images.///2010-05-03-09:51
saxophoniste, flûtiste, compositeur
Marie-Charlotte, collectif OST [invitée UPJ*10]
Née en 1978 à Genève. Architecte EPFL.
Vit et travaille à Genève.///2011-10-27-22:00
Né en 1978 à Tonka, dans la région de Tombouctou, au Mali, il vit et travaille à Bamako. Après des études de sciences humaines, Harandane Dicko intègre le Centre de Formation en Photographie de Bamako (CFP). En 2002, il effectue un stage auprès du journal Der Land Bote à Winterthur puis d’autres résidences en 2006 au Zentrum für Kulturproduktion PROGR à Berne et en 2007 au Centre d’Enseignement Professionnel CEPV de Veyey, en Suisse.

Harandane Dicko a participé à plusieurs expositions collectives au Mali (notamment aux 6es et 7es Rencontres africaines de la Photographie de Bamako) et à l’étranger (notamment au festival « Visages Francophones » de Cahors, à la Bibliothèque François Mitterrand à Paris etc.).
Harandane partage actuellement son temps entre sa passion, la photographie, et son poste d’assistant technique au Centre de Formation en Photographie de Bamako.///2008-06-13-14:41
Née en 1985 dans un petit village valaisan, mes parents avaient une chambre noire et c'est avec eux que ma passion pour la photo a grandi.
Ce que j'aimais le plus en prenant les photos c'était le son du petit gligli que l'on tirait en arrière pour pouvoir faire la photo suivante mais aussi celui du film qui se rembobinait.
Aujourd'hui je n'ai plus ces bruits mais j'aime voir les couleurs, les effets que j'ai pu ressortir d'une action, comme si la photo était le reflet de ma mémoire, de ce que j'aurais enregistré de la scène.
...
...
Born in Switzerland, I live and create in Jerusalem and travel often back to my country of birth.
With time I came to realize that art means processing the 'here and now' no matter the medium I choose. Art is a connection between the soul and the world. Photography has taught me ways of seeing, ways of light, ways of life and death.
www.ariane-littman.com
Etudiant de 19 ans en photographie
SPé 1ère - ArtPla d'Indy Deux
Guy wouete est né le 29/06/1980 à Douala au Cameroun ; artiste multimédia, il est autodidacte et a débuté sa formation en art en fin 1996 à Douala dans l'atelier de Yia Simon, sculpteur camerounais. Il a également travaillé en atelier avec Viking Kanganiang, peintre et dessinateur camerounais, Goddy Leye, vidéaste, installationiste et peintre camerounais, Hans Endelmann, peintre allemand et chargé de cours à l'université de Görlitz en Allemagne.
Guy Wouete s'est formé à la vidéo en 2004 à "Vidéo-Pro" (structure de production et de post-production audiovisuelle basée à Douala).

Guy Wouete compte à son actif de 2003 à 2006 une dizaine d'expositions individuelles et près d'une trentaine d'expositions collectives de 2001 à 2006 ; toutes ayant eu lieu en Afrique, en Amérique et en Europe.

Il fut le seul artiste Camerounais sélectionné pour l'exposition internationale à la Biennale de Dak'art au Sénégal en 2006 où il honora son pays en remportant avec ses deux vidéo (Miroir et Cendre) un prix officiel de la Biennale, et un prix off remis par la Fondation Jean Paul Blachère. Ces deux prix lui ont valu en octobre et novembre 2006 une résidence et exposition individuelle "Lettre Ouverte" aux Chantiers de La Lune à La Seyne sur mer en France et une exposition de groupe "Dak'art suite" au Centre d'Art de la Fondation Jean Paul Blachère à APT en France.

En novembre 2006, il est sélectionné pour l'exposition "Afrique Europe : Rêves croisés" qui est organisé dans le cadre des journées Européennes du Développement à Bruxelles en Belgique.

Boursier de l'UNESCO, en 2006 Guy Wouete a séjourné en Amérique Latine au Centro Colombo Americano /Colombie où il a réalisé deux installations mutimédia qui ont fait l'objet d'un double vernissage intitulé "Vanity" au Museo de Arte Moderno (MAM) et "Sur-Sur Una Emergencia" au Museo de Antioquia à Medellin en Colombie. Toujours en Colombie, Guy Wouete a cordonné deux workshops de vidéo sur le thème de "Identidad Afrocolombina" avec les étudiants de l'université d'Antioquia à Quibdo, et d'installation intitulée "Suenos de Moravia" avec les jeunes de Moravia/Medellin.
...
...
Photographe autodidacte, né à Genève en 1954.
Bonjours à tous.
Je m’appelle Séline, j’ai 20ans et j’habite dans un petit village sympathique en Ardèche.
Je m’intéresse à la photographie depuis très jeune, et cet intérêt est devenu une passion.
Je vous laisse découvrir mon monde en image.///2011-05-25-12:07
Amsatou DIALLO, photographe Malienne, 28 ans née à Ségou. Je vis et travail à Bamako Mali. Je suis la présidente de l'association des femmes photographes du Mali (AFPM).///2010-06-22-16:38
... 1697 : Les premiers arrivants de ma famille en Nouvelle France ...
Ils venaient de St-André-de-Niort Poitou ... C'étaient des "Germain" ... Ils se sont établis à Ste-Geneviève-de-Batiscan, pas loin de Trois-Rivières en Mauricie au Québec situé sur le bord du fleuve à mi-chemin entre Montréal et la ville de Québec ...

Comme plusieurs familles au Québec. des branches de la famille changèrent de nom et devinrent des Germain-Magny ...

Puis, il y a environ 200 ans, la "branche" dont je suis issue s'est nommée Magny ...

Du côté maternel : les racines sont plus éparses ... Des Dupont de LaRochelle en France et des Quessy d'Irlande ...

Tous les Quessy, Caissie, Caissy et Quessey en Amérique du Nord sont tous descendants d'un seul et même arrivant de l'Irlande à Port Royal en 1671, MONSIEUR ROGER KUESSEY, 21 ans ...
...
Michel Bruno, deux prénoms pour une passion.

HEC ou HCB? Economie ou Photographie ? J'opterai pour la première, pour veiller à ce que la deuxième en reste une, de passion///2011-11-28-16:49
Projet collectif de portraits d'arbres
Arthur - Supreme Leaders [invité UPJ*10]
Since 2010 I attend the Academy of Photography in Amsterdam. While learning about light and techniques my direct interest is in learning about the story an image carries. What does it say? Often, I find, this is associated with a feeling or emotion evoked by the picture.

For this reason I like Une Par Jour as it encourages me to go out each day, no matter how I got out of bed, and shape my emotions into a photograph.

Besides taking pictures I design and build vintage bicycles.
Née en plein milieu du 20ème siècle, encore là au début du 21ème siècle
bricoleuse, braconneuse, faiseuse d'images etc
arrière-arrière-petite-fille de Paul Desmaret qui a pris la première photo aérienne instantanée en 1880 (d'ailleurs si quelqu'un en sait plus qu'elle là-dessus, notamment où sont conservés les tirages ?)
Arnaud BrestBrestBrest [invité UPJ*10]
L'art est, dans le fond, la biographie du photographe ?///2011-12-01-19:30
Jeune étudiant à l'École de Recherche Graphique de Bruxelles, né en 1991 dans le Sud de la France et pratique la photographie depuis 6 ans.
Avant tout une recherche esthétique à travers cette discipline artistique, tout en étant le plus proche possible de la réalité.

CHALAYE Tristan///2010-11-12-20:12
Les choses ont des âmes. Et même les humains ont des âmes, n'en déplaise au capital.
Les éléments naturels, les objets, les corps regardent vers l'avant, ils ont le pouvoir de penser et de bousculer.
Sauf ceux qui ont ingéré la mort en eux-mêmes en se soumettant à la logique.
Les humains les animaux les arbres ont l'énergie et la folie en eux, mais on veut la leur faire oublier.
Le réveil des âmes des choses effacera tout simplement le mensonge des vérités utilitaires.
...
Dès les années 80, Max Jacot, en collaboration avec Julie Sauter, constituait des images composites, montages ou mosaïques photographiques, à partir de matériaux traditionnels, négatif, papier baryte, cutter.

Aujourd'hui, impressionné par la disparition des images réelles, des décors naturels et des émotions non médiatisées, il travaille avec toutes les techniques à disposition et à partir de tous les matériaux imaginables, particulièrement ses 25 années d'archives de morceaux photographiques.

Il se pose principalement la question � à quoi servent les images ? � et travaille avec des adolescents sur leur perception intuitive de l'interaction de l'image et du vécu (atelier PhotOpera).

Max Jacot s'adonne volontiers à une réappropriation symbolique des espaces publics, monopolisés par l'image commerciale et publicitaire, en créant de fausses images d'expositions fictives. La fiction et le faux sont des outils qu'il garde toujours à portée de main....///2011-12-01-12:04
...
Depuis mon jeune âge je fus attiré par la photographie (Agfa Clack d'abord), puis plusieurs Pentax argentiques.
J'obtenais un prix d'un concours national aux Pays-Bas avec des diapositives de la métro de Rotterdam en construction. Suivait une carrière de journaliste, d'abord dans la littérature et la peinture, mais plus tard comme rédacteur socio-économique et commentateur de l'Algemeen Dagblad. Pendant ce temps la photographie fut pour moi un loisir. Je suis déjà longtemps installé en France (Ardèche méridionale) après une maladie, et petit à petit je me suis lancé de nouveau à la photographie, cette fois numérique, et je suis heureux d'être invité deux fois par an pour organiser une exposition (une fois aux Pays-Bas et pour le reste en Ardèche). J'ai beaucoup d'intérêts: les gens, le paysage, évènements, macro, bâtiments, appareils et machines, mais en essayant de donner une propre vie à mes sujets, souvent arrachés à leur contexte, de sorte que le vrai et le faux n'est guère à distinguer, mais bien l'amour qui pénètre tout l'univers, chaque pensée, chaque sentiment et volonté.///2011-12-01-17:02
Présentation du travail
Une impression du jour toujours en une seule prise de vue.///2010-12-05-17:36
...
...
« Naître autochtone est, au départ, un geste politique. Forcément, on baigne dans l'injustice; nous sommes conscientisés à la politique très jeunes ». Roméo Saganash s'est donc épris de justice très tôt. L'égalité entre les peuples fait partie de sa notion d'un monde idéal. Sa participation aux négociations qui ont mené à la Paix des Braves découle de cette conception de la justice.

Roméo Saganash a vécu uniquement dans la forêt jusqu'à l'âge de 6 ans. Il raconte cette période de sa vie jusqu'au déracinement social et culturel des pensionnats : « J'aurais aimé devenir grand chasseur comme mon père. J'ai été malheureux au pensionnat puisque je m'ennuyais de la forêt. Mais aujourd'hui, je contribue à ma manière à la communauté. », explique l'avocat cri.
Dominique Amstutz [invitée UPJ*10]
...
Alexandre Venezia [invité UPJ*10]
Né en 1979, je pratique la photographie depuis quelques années et j'y trouve le grand plaisir de pouvoir inscrire mon regards sur les différents paysages qui m'entourent.
Me laissant guider par mes pas dans les ruelles de ma ville ou d'ailleurs, mon objectif mène la danse...